Les débouchés

Les débouchés

Le nouveau parcours permet aux étudiants d’obtenir un diplôme de droit permettant de s’orienter vers des métiers d’avenir dans le domaine de la santé.

Le secteur économique et les débouchés

Les parcours sont fondés sur l’étude des besoins des étudiants des filières en droit et médecine et sur l’analyse à court et moyen terme de l’évolution des métiers dans le monde de la santé
Ces formations innovantes répondent aux métiers de demain et offre une réponse efficace en matière d’intégration professionnelle.
Les missions classiques de directeur juridique, responsable ou chargé des affaires médicales au sein des industries de santé ou établissements de santé seront élargies et augmentées des actions nouvelles liées aux évolutions de la relation des acteurs de santé avec les usagers et patients.
Les métiers du numérique sont pointés parmi les métiers les plus créateurs d’emploi en France à l’horizon 2022 (1) .

La création du parcours spécifique «  affaires médicales » répond à l’invitation de la Commission européenne en anticipant l’application du dispositif qui conduit à l’émergence de nouvelles carrières et missions dans le monde de la santé.

Un secteur économique en croissance et en mutation

Les entreprises de santé, fortes d’une croissance constante, recouvrent, au plan national, européen et international:

Le secteur très étendu des produits de santé  (médicaments, biotechnologies, cosmétiques, compléments alimentaires, dispositifs médicaux, nanotechnologies...) exerçant des activités de recherche et développement, production, distribution, services. Il s’agit de l’un des secteurs économiques les plus contributeurs à la création de la richesse en France, dans le périmètre direct des sciences du vivant et de l’ensemble des activités périphériques de services, de sous-traitance, transports, etc. Actuellement, l’essor des nanomédicaments, des dispositifs médicaux, et des nouvelles techniques de soins, nécessite le recours à des personnes qualifiées (qualified person) qui devront présenter des connaissances en sciences médicales et droit.

Le secteur en pleine reconfiguration des activités de soins et de santé (établissements publics et privés de soins), centres de santé, centres sanitaires et sociaux, maisons médicales, professionnels de santé, associations, fondations...

Le secteur de la Esanté et Msanté qui engendre activités et responsabilités nouvelles. Ces prestations nécessitent le recours à des professionnels du droit disposant de connaissances transversales aptes à anticiper et prévenir les risques encourus par les industriels, établissements, prestataires de services et professionnels de santé impliqués dans l’utilisation de la Esanté.

(1)   http://www.strategie.gouv.fr/publications/metiers-2022-prospective-metiers-qualifications